Rechercher sur le site

Voeu relatif à l’arrêté anti-mendicité

Vœu relatif au projet d’arrêté anti-mendicité

Considérant l’arrêté anti-mendicité annoncé par le ministre de l’Intérieur, qui aurait dû entrer en vigueur sur les Champs-Élysées le 14 septembre dernier, finalement repoussé à une date indéterminée ;

Considérant le grand nombre d’enfants déscolarisés et en situation précaire, notoirement exploités par des réseaux mafieux, présents sur les Champs-Élysées et se livrant à la mendicité ;

Considérant la portée évidemment discriminatoire des propos du ministre de l’Intérieur qui ambitionne de combattre par cet arrêté la « délinquance roumaine », sa seule conséquence, le déplacement de ces populations dans d’autres quartiers ;

Considérant qu’on ne combat pas la pauvreté, la misère et l’exclusion en pourchassant ses victimes, ainsi que les objectifs de la Ville rappelés par le Maire dans sa communication sur l’hébergement d’urgence ;

Considérant que le Ministre de l’Intérieur n’a pas jugé bon d’informer ou de consulter le Maire et le Conseil de Paris ;

Sur proposition de Ian Brossat, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris s’adresse au Ministre de l’Intérieur afin de faire part de l’opposition des Parisiens au projet d’un arrêté anti-mendicité sur les Champs-Élysées.

Publié le

26 septembre 2011

Auteur-e-s