Rechercher sur le site

La Ville de Paris augmente son aide à l’institut kurde de Paris

Opposé depuis des années à l’armée islamique en Syrie et en Irak, les kurdes sont maintenant menacés par la Turquie qui couvre les violences commises par des groupes d’extrême droite et bombarde les positions des forces de la résistance kurde. Nous avons soutenu la subvention exceptionnelle à l’institut kurde de Paris qui rencontre d’importantes difficultés financières. La culture kurde doit continuer à résonner en France.

Retrouvez l’intervention de Raphaëlle Primet

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous sommes satisfait de cette délibération en faveur de l’institut kurde qui fait suite aux différents vœux des groupes du mois de mai 2015.Je ne rappellerai pas toutes les raisons que nous avions exposées collectivement alors que nous les connaissons et les partageons majoritairement.

Pour rappel, la ville de Paris avait en octobre 2014 vote une aide d’urgence a différents organismes humanitaires pour les villes kurdes d’Irak et de Turquie qui devaient faire face à l’urgence et prendre en charge l’afflux de refugies arrivant de Kobane et de ses environs fuyant devant l’armée de l’état islamique.
Aujourd’hui encore les kurdes sont bien seuls dans la région a combattre la barbarie de Daesh.

Au mois de juin dernier, après des élections aussi libres et démocratiques qu’elles puissent être sous la présidence autoritaire d Erdogan, son pouvoir a subi un revers électoral avec les résultats du HDP qui avec 13 % a pu obtenir de nombreux députés et empêcher Erdogan de mener à bien son projet de constitution pour accroitre ses pouvoirs.

Sous couvert de s’attaquer à Daesh, la Turquie en profite pour réprimer le peuple kurde .Depuis le mois de juin, pour empêcher la campagne du HDP en vue des élections législatives de novembre, le gouvernement turque fait la guerre aux Kurdes, il a brisé le cessez le feu décrété en 2013 a l’initiative du Pkk et mène une politique de haine et de division qui alimente un climat de guerre civile. Des groupes racistes nationalistes et violents se livrent avec la complicité de la police et de l’armée à des attaques contre les maisons et les magasins tenus par des kurdes et des militants du Hdp.

Ces offensives contre les Kurdes ont causé la mort de nombreux civils et entraîné l’arrestation de plus de 1 400 membres du HDP, dont 7 Maires
Aujourd’hui ce que nous disions il y a un an est de notoriété publique : les forces de Daesh bénéficient d’un soutien logistique notamment pour les armes du gouvernement turc.

Nous attendons de la France qu’elle stoppe toute coopération et soutien à Erdogan , dénonce ces collusions , retire le Pkk de la liste des organisations terroristes et travaille pour trouver une solution politique.

Nous voulons à travers cette délibération réitérer l’engagement de notre groupe et notre solidarité concrète aux kurdes de Paris.

Je vous remercie.

Publié le

5 octobre 2015

Auteur-e-s