Rechercher sur le site

Question d’Actualité de Ian Brossat relative à la MIE sur les ascenseurs parisiens

Monsieur le Maire,

Il y a maintenant deux semaines, la question des ascenseurs est tragiquement revenue sur le devant de la scène. Trois blessés graves, une mère et deux enfants, et des locataires exaspérés et inquiets. Il appartiendra évidemment à l’enquête en cours de déterminer les responsabilités des uns et des autres.

Comme l’avait indiqué la Mission d’Information et d’Evaluation du Conseil de Paris que j’ai eu l’honneur de présider, la situation des ascenseurs du parc social parisien réclame des mesures urgentes. Moyen de transport le plus utilisé par habitants de notre ville, l’ascenseur parisien est en effet en plus mauvais état que dans la plupart des capitales d’Europe, plus souvent en panne qu’ailleurs. Le drame survenu dans le onzième arrondissement vient rappeler le coût exorbitant de la négligence.

Car en matière d’ascenseurs, la négligence est avérée. Il faut rappeler les responsabilités écrasantes des grandes entreprises multinationales ascensoristes, condamnées par ailleurs à un milliard d’euros pour entente illicite par la Commission Européenne. Leur politique du moindre coût et de compressions de personnel, dont les conséquences sur la sécurité sont évidentes, amène aujourd’hui un technicien à travailler sur près de 150 appareils, contre 50 il y quinze ans. Rappelons d’ailleurs qu’en 2002, un enfant de Strasbourg, le petit Bilal, ést mort d’un accident d’ascenseur. Et que le jugement qui s’en était suivi avait très clairement établi que le technicien en charge de l’ entretien de cet ascenseur s’occupait 144 appareils.

Combien d’accidents faudra-t-il attendre pour qu’enfin les entreprises ascensoristes assument leurs responsabilités ?

En juin 2010, dans leur rapport, les élus parisiens membres de la Mission d’Information et d’Evaluation, avaient émis un certain nombre de préconisations. Il nous paraît à présent indispensable d’en faire le bilan et de savoir dans quelle mesure les bailleurs sociaux municipaux les ont prises en compte. Le rapport de la MIE suggérait d’ailleurs qu’un point annuel puisse être fait en Conseil de Paris sur cette question des ascenseurs. Au vu de l’actualité, et parce qu’il s’agit d’un engagement pris dans le cadre de notre mission, nous proposons qu’un tel débat puisse être organisé en Conseil de Paris dès la prochaine séance de décembre. Nous souhaiterions donc connaître la réponse que l’exécutif municipal entend donner à cette proposition.

Je vous remercie

Publié le

16 novembre 2011

Auteur-e-s