Rechercher sur le site

Notre quatrième engagement vise à faire de Paris la ville d’un progrès partagé, décidé ensemble et donc à renforcer la démocratie dans la capitale

Nous nous engageons à développer la démarche de budget participatif en mobilisant les conseils de quartiers. D’abord en permettant que ceux-ci émettent un avis chaque année sur le budget de l’ensemble de la ville. Ensuite en augmentant le budget d’investissement qui est affecté à ces conseils.

Nous nous engageons également à créer un Conseil économique, social et environnemental parisien (CESEP) constitué de représentants de la société civile, des syndicats, du monde économique et associatif pour que l’ensemble de ces acteurs se prononcent sur les grandes orientations de la ville, notamment en matière de développement et d’emploi. Il permettra d’associer les habitants, les travailleurs, les associations et les entreprises à la définition de grandes stratégies pour la ville.

Enfin, nous demandons qu’un débat public soit organisé par la commission nationale du débat public sur les modalités nécessaires à la construction d’au moins 70 000 logements par an en Ile-de-France, y compris via la création d’un outil métropolitain à l’échelle du Grand Paris, soit la même démarche que celle qui a permis pour les transports publics l’engagement du Nouveau Grand Paris et du plan de mobilisation pour les transports.

Au cours de la prochaine mandature, nous ferons en permanence le choix de l’intérêt des Parisien-ne-s et nous refuserons toute politique d’austérité qui viendrait s’y opposer. Ainsi, tout en reconnaissant la nécessité d’une meilleure péréquation entre collectivités, nous défendrons les intérêts de la Ville de Paris face à l’État et refuserons des transferts de compétences non-compensés tels que l’a pratiqué la droite pendant 10 ans ou des baisses de dotations qui nous empêcheraient de réaliser les engagements pris devant les Parisien-ne-s. Nous affirmons parallèlement notre volonté d’une réforme de la fiscalité locale qui garantisse une autonomie fiscale aux collectivités locales et des ressources pérennes et dynamiques en lien avec les compétences dont elles ont la responsabilité.

Si les Parisiennes et les Parisiens nous accordent une nouvelle fois leur confiance, nous écrirons avec eux et autour de ces engagements une nouvelle page de l’histoire de Paris.

Publié le

13 janvier 2015

Auteur-e-s