Rechercher sur le site

Marché Vélib’ : pas d’attribution sans garanties

Les élu-es communistes parisiens appellent les élu-es siégeant au syndicat métropolitain Vélib’ à voter contre l’attribution du marché à Smoove s’il n’y a pas de garanties pour les salariés de Cyclocity.

Alors que le syndicat métropolitain Vélib’ s’apprête vraisemblablement à attribuer le marché d’exploitation des vélos en libre-service à la société Smoove, concurrente de l’actuel titulaire – JCDecaux – du marché Vélib’, les élu-es communistes parisiens alerte sur les motivations de cette future attribution.
L’offre transmise par JCDecaux est en tête sur tous les critères – exploitation et développement du service – mais l’offre de Smoove l’emporterait sur le seul critère du prix, sans aucune garantie de reprise des 315 salarié-es de Cyclocity (filiale de JCDecaux). Si le syndicat métropolitain accorde, le 12 avril prochain, le marché Vélib’ à la société Smoove, il ferait le choix du dumping social pour un service Vélib’ lowcost. Il ne peut y avoir d’attribution sans garanties de reprise à salaires et conditions de travail équivalentes. Au-delà des critères techniques et financiers, c’est l’humain qui doit présider à l’attribution du marché. L’humain, ce sont les salariés et les usagers. Les salariés, qui depuis dix ans ont acquis une expérience et une expertise qui font de Vélib’ un service performant, et les usagers, à qui l’on doit garantir une qualité de service.

Publié le

3 avril 2017

Auteur-e-s