Rechercher sur le site

HALLE ALIMENTAIRE Il y a urgence à passer de la parole aux actes

Demain, la ville de Paris présentera les projets qui seront soumis au vote des parisiennes et des parisiens au titre du budget participatif en septembre 2017.

Le budget participatif est un formidable outil d’implication citoyenne et permet de rapprocher chacune et chacun de la chose publique. Le fait que les citoyen-en-s puissent à un instant, et pour un périmètre donné, prioriser l’action municipale et proposer des projets est une avancée démocratique majeure.

C’est pourquoi les projets adoptés dans le cadre du budget participatif ne sont pas des sous-projets qui peuvent être jetés aux oubliettes quelques mois plus tard.

En 2016, nous nous réjouissions que le projet de halle alimentaire dans le 10ème arrondissement soit parmi les projets plébiscités par les parisiennes et les parisiens.
200 000€ devaient ainsi être injectés par la ville pour un soutien à l’installation de la Halle Alimentaire.
KELBONGOO entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire désignée préalablement comme porteur de la halle alimentaire du 10ème, a donc fait confiance à la Ville de Paris pour lui apporter ce soutien dans ce beau projet.

Or le 11 juillet 2017 dans la cadre d’un comité de pilotage dédié, plus de 10 mois après le vote du projet et quelques semaines à peine avant l’ouverture prévue de la Halle Alimentaire, Olivia Polski, Maire-Adjointe en charge du commerce annonce que les 200.000 € en soutien à l’installation de la Halle Alimentaire ne seront pas versés.
Pour justifier ce renoncement, elle avance des contraintes règlementaires européennes, par ailleurs remises en cause par d’autres conseils juridiques.
Tant les directives européennes (règlement 1407/2013) que la circulaire d’application du 18 juin 2010 sur les aides d’État indiquent sans ambiguïté que les règlementations européennes s’appliquent quel que soit le statut juridique de la structure à partir du moment où une activité économique est réalisée.

Comment expliquer que l’on ne puisse pas verser les 200 000 € votés au budget participatif du 10ème arrondissement alors que l’on s’apprête à injecter globalement 800 000€ pour la Halle alimentaire du 14ème arrondissement ?
Cette différence de traitement ne cesse de nous interpeller sur ses véritables motivations.

Si cette décision incompréhensible et inacceptable devait être confirmée le vote des habitant-e-s du 10ème arrondissement serait bafoué, les élu-e-s discrédité-é-s et l’entreprise KELBONGOO en péril, avec 25 emplois à la clé !

Dès ce soir le groupe PCF-FDG s’adresse solennellement à la Mairie de Paris pour que nos engagements de mandature et le vote des habitant-e-s du 10ème arrondissement soient respectés et mis en œuvre.

Publié le

12 juillet 2017