Rechercher sur le site

Évacuation de Censier : le gouvernement méprise toujours les étudiant-es

Nous déplorons une nouvelle fois l’intervention des forces de l’ordre et l’évacuation manu militari du site Censier de l’Université Paris 3 ce matin.

Quelques jours après l’évacuation du site Tolbiac de l’Université Paris 1, le gouvernement réitère son mépris vis-à-vis des revendications des organisations étudiantes et l’opposition à la loi Vidal qui instaure la sélection à l’Université.
Même le Général de Gaulle n’avait pas osé faire entrer les CRS dans les Universités en 1968. C’est dire qu’Emmanuel Macron et son gouvernement osent tout. C’est donc cela le nouveau monde.

Alors que le gouvernement vient d’annoncer des moyens largement insuffisants pour accueillir les 28.000 étudiants supplémentaires à la rentrée prochaine, la sélection généralisée qu’instaure la loi va se traduire par un tri sélectif misérable. C’est la démocratisation de l’enseignement supérieur qui est ainsi remise en cause.

Nous réaffirmons notre soutien aux étudiant-es qui luttent pour une société où toutes et tous, quel que soit leur capital économique, social ou culturel, puissent avoir accès à une Université émancipatrice.