Rechercher sur le site

Condamnons fermement les dérives policières

Nous avons fait adopter un vœu condamnant les violences policières lors des manifestations d’étudiants et de lycéens.Nous ne pouvons pas tolérer que les forces de police se rendent coupables de violences comme nous avons pu le voir notamment sur cette vidéo où un jeune élève est violemment frappé par un policier. Nous attendons des forces de l’ordre qu’elles soient exemplaires, la confiance envers celles-ci est l’un des fondements de nos sociétés modernes et démocratiques.

Retrouvez notre vœu adopté

Considérant les mobilisations importantes sur l’ensemble du territoire, liées au dépôt par le gouvernement d’une loi modifiant substantiellement le code du travail,

Considérant la part importante que les étudiant-es et lycéen-es ont pris dans ces manifestations et rassemblement parce que fortement touchés par la précarité,

Considérant que le droit de rassemblement et d’expression est reconnu au sein de l’université depuis 1968,

Considérant que ces rassemblements s’étaient déroulés jusqu’au 17 mars dernier dans le respect et le calme,

Considérant que la décision de l’autorité universitaire de fermer de manière préventive plusieurs sites universitaires,

Considérant que la présence policière au sein de l’université a contribué à exacerber les relations entre les étudiants grévistes et la présidence de l’Université,

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj et des élu-es communiste-Front de Gauche, le conseil de Paris exprime sa réprobation de l’usage des forces de police au sein des universités parisiennes au cours de mouvements revendicatifs.

Publié le

8 avril 2016

Auteur-e-s