Rechercher sur le site

Budget des sports : Les communistes s’engagent pour le sport de proximité

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024 est l’occasion de renforcer la place et le financement du sport dans notre société.

Pour que la fête promise soit réussie, il faut que l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques soit l’affaire de toutes et tous. Elle sera réussie si les populations locales, les sportif-ve-s, les bénévoles, les enseignant-es, les élu-es locaux, toutes celles et ceux qui font le sport au quotidien y sont associés. La fête sera réussie que si elle tient compte des préoccupations sociales et environnementales et des besoins des populations.
La suppression des contrats aidés par le gouvernement est un premier coup porté au mouvement associatif et sportif tout comme la baisse du budget des sports de la Nation.

A Paris, sur amendement du groupe communiste, 180 000 euros supplémentaires seront alloués au sport de proximité, alors que ce budget était initialement présenté à la baisse.
Aussi, nous avons obtenu que 3,6 millions d’autorisations de programme soit lancés dès 2018 pour rénover, restructurer ou encore créer de nouveaux équipements sportifs, singulièrement dans les quartiers populaires.
-  Etudes couvertures TEP 1 million d’€
-  Piscine Georges Vallerey (20ème) (restructuration) 100 000€
-  Gymnase Eugène Reisz et collège Jean Perrin (20ème) 100 000€
-  Diagnostic besoin équipement sportifs, piscines 100 000€
-  Gymnases dont porte de Bagnolet (20ème), porte de Montreuil (20ème), porte de Clignancourt (18ème), Carpentier (13ème) 100 000€

Ces autorisations de programme permettront à terme des investissements de plusieurs centaines de millions d’euros.

Publié le

12 décembre 2017