Rechercher sur le site

11/01/12 : Communiqué de Ian Brossat sur l’IGS

La Police des Polices au cœur d’un scandale

Une enquête très douteuse de l’IGS

A quelques mois de l’élection présidentielle de 2007, l’IGS aurait délibérément voulu mettre en cause plusieurs fonctionnaires de police considérés comme de gauche. En janvier 2011, la justice blanchira finalement ces femmes et ces hommes persécutés pour un saugrenu délit d’opinions supposées.

Car, après avoir constaté des retranscriptions d’écoutes douteuses, des procès-verbaux truqués, et un faux expert, « Le Monde » vient de révéler que les magistrats enquêtent aujourd’hui contre l’IGS – pour « violation du secret de l’instruction », « dénonciation calomnieuse », « violences volontaires » ou encore de « faux en écritures publiques ».

A quelques mois d’une nouvelle présidentielle, cette affaire vient solder les comptes de dix ans de sarkozysme, du ministère de l’Intérieur à l’Elysée. La « République irréprochable » de Nicolas Sarkozy est en vérité une République aux mains sales, où la manipulation, les mensonges et les petits arrangements sont monnaie courante. Il est temps de mettre fin à ces réflexes d’Ancien Régime qui veut une police et une justice aux ordres.

Publié le

12 janvier 2012

Auteur-e-s