Rechercher sur le site

02/11/11 : Communiqué de Ian Brossat sur le décès d’un bébé dans la rue

Le bébé d’une SDF mort dans la rue : Benoist Apparu coupable

Hier un bébé mis au monde par sa mère, sans domicile fixe, est décédé en pleine rue à Paris. Agée de 38 ans cette femme qui appelait au secours et portait son enfant dans ses bras, rue de l’Observatoire dans le XIVe arrondissement a été prise en charge par les pompiers et les équipes du SAMU. Malgré leur dévouement, ils n’ont malheureusement rien pu faire.

En 2006, Nicolas Sarkozy promettait pourtant : « Je veux, si je suis élu président de la République, que d’ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid ». De belles paroles qui n’ont servies à rien.

Le bilan est effrayant. Parce qu’il a décidé d’amputer de 25 % les financements consacrés à l’hébergement hôtelier - alors que tous les hébergements sont déjà saturés et qu’il manque déjà 13 000 places d’accueil en Ile-de-France – Benoist Apparu doit être tenu responsable de la situation de cette femme et de la mort de son enfant.

Lundi 31 octobre, il réaffirmait encore son refus d’ouvrir des places d’hébergement d’urgence supplémentaires

Il est temps désormais que le gouvernement fasse son examen de conscience et tire les conséquences de ce drame en rétablissant les moyens nécessaires à l’hébergement d’urgence.

Publié le

2 novembre 2011

Auteur-e-s